Les montpelliérains investissent le Peyrou et le transforme en potager citoyen

Montpellier : potager urbain, des légumes en libre-service 
Une initiative de gardenblitz pas particulièrement bien vue par la municipalité.

Photos C.-S. FOL

Le mouvement  de libération des biens communs installé au Peyrou.

La tendance vient de Grande- Bretagne et essaime un peu partout à travers le monde jusque sur le Clapas. Elle avait pour ambition de lutter contre la crise. On l’appelle gardenblitz ou potager citoye

Dans un lieu public

L’idée est simple : via les réseaux sociaux, des habitants se réunissent pour faire un potager dans un lieu public où le fruit de la récolte est proposé à qui veut… Il y a une dizaine de jours, c’est le Peyrou qui a été choisi. Des affiches expliquent le processus derrière une bannière qui en dit long : “Mouvement de libération des biens communs”. L’idée étant que ceux qui viennent faire de la cueillette participent à l’entretien du potager.

Pas  tout à fait appréciée par la municipalité

Une initiative sympathique mais pas tout à fait appréciée par la municipalité qui a, de son côté, imaginé le concept des jardins partagés. C’est pareil, sauf que la parcelle en milieu urbain est prêtée par la Ville. C’est la mairie qui choisit le lieu, comme ces jardins des Arceaux qui rencontrent un grand succès auprès des habitants du quartier.

Nombreux projets

Christophe Cour, adjoint à l’écologie urbaine, entend développer ce phénomène et proposer « un bout de terrain pour remplacer celui des Arceaux qui ne peut pas accueillir ce type de projet ». L’élu entend rendre au Peyrou ses fleurs, à défaut de légumes : « On replantera à l’automne car nous sommes en période de sécheresse. » D’ici là, on reparlera des projets de la mairie en la matière et ils sont nombreux…

 

Article YANNICK POVILLON pour Midi Libre Juillet 2014